Vous connaissez cette rengaine : « Je n’ai pas le temps ». C’est le mantra de l’entrepreneur moderne, jonglant entre mille et une tâches, imposant de jongler avec une liste de choses à faire longue comme le bras. Mais, laissez moi vous poser une question : est-ce vraiment une question de manque de temps ou plutôt de priorités ?

Dans cet article, je vais vous raconter comment j’ai balayé cette excuse de mon vocabulaire grâce à quelques hacks qui m’ont permis de retrouver le contrôle de mes journées.

Allons-y !

La version speed

Faite la différence entre "Je n'ai pas le temps" de "Je ne prends pas le temps"

Dans cette frénésie quotidienne où les secondes s’effritent comme du sable entre mes doigts, je me suis souvent surprise à lâcher un « Je n’ai pas le temps » (ou deux). Mais, avec du recul, j’ai gratté un peu sous la surface de cette excuse toute faite, et j’ai réalisé que la vérité était un poil différente.

Reconnaître les excuses

« Je n’ai pas le temps » – ce refrain familier est souvent notre bouée de sauvetage verbale. Mais soyons honnêtes un instant : c’est plus souvent une question de priorités qu’un manque chronique de minutes. Lorsqu’on dit « je n’ai pas le temps », on confond parfois ce qui est urgent avec ce qui est important.

La clé ? Distinguer l’essentiel du superflu. Si c’est vraiment vital, je trouve toujours un créneau. Le reste ? À moi de juger si la nouvelle série sur Netflix en vaut la peine.

Priorisez pour mieux gérer

Apprenez à distinguer l’urgent de l’important. La liste de vos tâches peut sembler interminable, mais identifier ce qui est crucial pour votre business et votre vie personnelle est une clé pour mieux gérer votre emploi du temps.

Prioriser, ce n’est pas seulement se donner une to-do list plus longue que le bras, c’est opter pour l’efficacité en ciblant ce qui fera réellement avancer le schmilblick.

Voici mon hack : triez vos mails en attente ou pitcher cette idée révolutionnaire qui vous trotte dans la tête depuis des semaines ? Ça se passe comment, votre échelle de valeurs ?

Évaluez vos engagements

Quand je me suis rendu compte que « Je n’ai pas le temps » cachait une réalité différente, j’ai pris conscience de mes choix. Parfois, c’est une question d’habitude. On a tendance à s’accrocher à ce qu’on connaît, même si ça ne nous sert pas vraiment.

L’astuce ? Remettre en question ces petites habitudes quotidiennes, sortir de sa zone de confort. En prenant conscience de vos choix, vous vous donnez le pouvoir de changer la donne. C’est pas une question de temps, c’est une question de comment vous choisissez de l’utiliser.

En résumé, entre « je n’ai pas le temps » et « je ne prends pas le temps », il y a toute une palette de nuances. C’est là que réside la vraie liberté : dans le choix. Se donner la permission de décider où placer nos précieuses minutes, c’est ça, le pouvoir ultime.

Alors, la prochaine fois que vous murmurerez un « je n’ai pas le temps », faites une pause et demandez-vous : est-ce vraiment une question de temps ou de priorités ?

Changez de mentalité pour optimiser votre temps

Passez de victime à gestionnaire de son temps

Arrêtez de vous considérer comme une victime du manque de temps. Il est temps de devenir le gestionnaire intrépide en reprenant le pouvoir sur vos journées.

En délimitant vos priorités, vous ferez de votre emploi du temps un allié plutôt qu’un adversaire !

Un conseil ? Si vous voulez réellement maîtriser votre temps, commencez par une introspection. Une analyse de comment vous utilisez votre temps actuellement. Spoiler : les réseaux sociaux peuvent être de gros dévoreurs de temps. C’est le moment de réduire ces marathons de scrolling pour libérer des heures précieuses.

Apprennez à déléguer et à dire non

Répètez après moi : « Je ne suis pas un super-héros ». Toutes ces tâches que vous vous imposez pour prouver que vous avez votre place comme entrepreneure vous noient dans un océan de surmenage. Apprenez à déléguer, et, plus important encore, apprenez à dire NON.

Décharger certaines responsabilités permet de dégager un espace sacré pour des missions plus cruciales et surtout plus kiffantes. Ça libérera non seulement du temps, mais aussi votre esprit.

D’ailleurs, si vous êtes prête à déléguer : 

Adoptez des routines efficaces

Quand on parle routine, beaucoup pensent ennui ! Des routines bien conçues peuvent devenir des alliées pour dompter le temps.

Que ce soit une routine matinale pour démarrer du bon pied, ou une routine de fin de journée pour clôturer vos tâches avec panache.

Attention, pas de panique, ça ne signifie pas un agenda militaire. Pour l’avoir mis en place, cela veut juste dire mettre en place des repères qui vous permettront d’être plus efficace sans sacrifier votre liberté. Trouve ta routine qui te booste sans te brider !

En guise de conclusion, n’oubliez pas : la perfection n’est pas le saint Graal. Visez l’excellence, pas la perfection. Libérez-vous du poids de la surcharge mentale en planifiant intelligemment, en déléguant stratégiquement et mettant en place des habitudes qui donnent du rythme à vos journées.

Action et mise en pratique

Ah, l’action, enfin ! Voici la crème de la crème, le moment où ça se passe vraiment. Pas de théories fumeuses, mais du concret. On va parler emploi du temps, élimination de distractions et surtout, comment se prélasser sans culpabilité.

Créez un emploi du temps adapté

Dressez-vous un emploi du temps sur-mesure. Pas un truc figé à la minute près, mais une esquisse qui vous permet de jongler entre vos différentes tâches sans prise de tête.

  • Le grand découpage : Commencez par les gros morceaux. Le travail, les rendez-vous, les trucs non négociables. Pas de panique, le reste se goupille ensuite.
  • Pensez flexibilité : Ne soyez pas rigide comme un piquet. Laissez de la marge pour l’imprévu, parce que la vie, c’est aussi ça : des surprises, bonnes ou moins bonnes.
  • Priorisez-vous : Intégrez vos moments zen, vos hobbies, vos passions dans cet emploi du temps. Oui, vous êtes important aussi, pas seulement les réunions chiante-à-mort du lundi matin.

Éliminez les distractions

Attention, prête pour une chasse aux distractions ? Elles sont partout, ces petites bêtes qui essaient de voler votre temps.

  1. Bye-bye téléphone : Mettez ce gadget génial (ou diabolique?) en mode silencieux. Pas de vibrations, pas de notifications, juste vous et votre focus.
  2. Aménagez votre espace : Ranger votre espace de travail peut sembler banal, mais c’est un super moyen d’éviter les tentations. Adieu, tentation de procrastination !
  3. Techno-triage : Classez vos mails, bloquez les sites web tentateurs (oui, Facebook, je parle de toi). Faites un tri pour ne garder que l’essentiel.

Accordez-vous des pauses et du temps pour vous

Les pauses, c’est la cerise sur le gâteau de votre productivité. Si, si, je vous jure !

  1. Petite pause, grande efficacité : Prenez des pauses régulières. Cinq minutes pour un café, dix pour méditer, ou même une micro-sieste (si vous avez un coin tranquille).
  2. Prenez soin de vous : Après une session de travail intense prenez un carré de chocolat, un épisode de votre série préférée, une danse de la victoire, faites-vous plaisir !
  3. Time out total : Et oui, accordez-vous des moments où c’est juste vous, vous et rien d’autre. Un livre, une balade, un bain moussant, le nirvana, quoi!

Petit bonus : Comment j’ai remplacé le "je n'ai pas le temps" par des alternatives positives

Changez pour gagner du temps et réussir

C’est le moment de larguer cette excuse de « je n’ai pas le temps” et d’adopter des alternatives qui vous propulseront, vous aussi, vers une vie plus sereine. Assez de cette rengaine, place à la positivité temporelle !

  1. « Je priorise différemment. » Oui, vous avez bien entendu. Au lieu de balancer un « pas le temps », j’annonce fièrement que j’ai d’autres priorités en tête. C’est pas que je manque de temps, c’est que je choisis où le mettre. Bingo !
  2. « Je suis en train de me concentrer sur… » J’ouvre la porte à une conversation réelle en expliquant ce sur quoi je me concentre & je l’assume que ce soit un projet passionnant ou la toute dernière série Netflix qui te rend accro !
  3. « Je planifie mes journées différemment. » Plutôt que de balancer un vague « pas le temps », je dis que j’ai revu ma façon de planifier mes journées. Ça donne un côté proactif, et ça fait moins « pauvre de moi ».
  4. « Je prends soin de moi autrement. » Je choisis simplement de m’occuper de moi de façon différente. Que ce soit en faisant de l’aqua bike le dimanche matin à 8h ou en apprenant à faire ces recettes de cuisine compliquées, c’est ma façon de m’investir dans ma santé mentale et physique.
  5. « Je suis dans une phase de transition. » Tout le monde vit des périodes de changement. C’est ma manière de dire que, pour le moment, je m’occupe de trucs super importants.

Le temps est un atout précieux, et comment nous choisissons de l’utiliser façonne notre réussite.

En abandonnant la phrase « Je n’ai pas le temps » pour adopter « Je prends le temps », vous prenez le contrôle de votre emploi du temps et donc, de votre business. En ajustant votre langage, en priorisant efficacement et en adoptant une mentalité centrée sur l’efficacité, vous pouvez transformer la façon dont vous gérez votre temps et atteindre de nouveaux sommets dans votre entreprise. Alors, n’attendez plus : commencez à prendre le temps pour ce qui compte vraiment dès maintenant !

Testez ces conseils, adaptez-les à votre vie et observez la transformation. Vous verrez, dire « Je prends le temps » deviendra bientôt votre nouvelle philosophie entrepreneuriale !

Retour en haut