L’argent se perd et se regagne

Le temps lui,  ne se regagne jamais

Un chef d’entreprise qui est aux commandes de son entreprise est un caméléon, capable d’endosser à tour de rôle le costume de dirigeant, comptable, RH, commercial… Une réalité quotidienne à la fois enrichissante, épanouissante mais épuisante.

Nous vivons dans un monde où il est de plus en plus important de faire attention à son temps, en se demandant comment on le dépense au quotidien et les résultats que cela engendre.

Pour les chefs entreprises, cela se traduit par leur volonté de passer leur temps sur des choses qu’ils maîtrisent et surtout avec de l’impact, tout en déléguant le reste à une assistante indépendante.

Table des matières

Vous avez dit « Assistante » ?

Une assistante, c’est un mot tout doux pour définir une personne qui assiste une autre personne à faire quelque chose pour le seconder. (cf.Le Robert et Larousse)

Avouons-le de suite, en réalité, « assistante », c’est plus moderne et surtout plus valorisant et plus joli (Aka le politiquement correct) que « secrétaire » mais dans le fond, c’est à peu près la même chose. La même mission : l’accompagnement.

L’assistante existe depuis des décennies...

La fonction d’assistante tire ses origines de l’Egypte Antique avec le métier de scribe. C’est à partir de la Renaissance, que les premiers secrétaires (tous masculins pour le coup) sont chargés de gérer les tâches et les correspondances de personnes de haut rang. Par la suite, la révolution industrielle engrange d’importants besoins de secrétaires dans les entreprises.

... mais est en forte évolution depuis quelques années

Avec la révolution informatique, beaucoup prédisait la mort du métier.

Au lieu de cela, le métier à de solides facteurs de croissance et à muter grâce à :

Aujourd’hui, en France, le nombre d’assistantes s’élève à environ 800.000, dont 98% sont des femmes et beaucoup ne se sentent plus en accord avec leur titre donnant injustement le sentiment de passivité, alors qu’au contraire, le métier rime tous les jours avec proactivité !

Les missions d’assistante ne sont plus synonymes d’une gestion d’appel ou d’un simple agenda, de mise en forme de courrier…  elles apportent une réelle valeur ajoutée dans l’entreprise! 

Soyons clair, les T.I.C. (Technologies de l’Information et de la Communication) cassent les clichés de l’assistante juste exécutante à laquelle on ne demande surtout pas de réfléchir ! L’assistante 3.0 n’est plus un robot muet !

Crevons l’abcès tout de suite

Beaucoup de managers d’une même entreprise se partage une seule assistante.

Alors pourquoi plusieurs entreprises ne se partageraient pas une assistante indépendante ?

Et si le secret des chefs d'entreprises serein, c'était d'avoir un bras droit indépendant ?

L’assistante 3.0 ? L’assistante indépendanteEt non, je ne dis pas ça UNIQUEMENT parce que c’est mon métier !

La crise sanitaire à imposer l’idée que rien ne sera plus comme avant et que le monde du travail doit s’adapter pour le monde d’après.

La distanciation sociale, le télétravail, et le développement des nouvelles technologies nécessite de repenser totalement l’organisation de l’ensemble des métiers.

Les chefs d’entreprises ont dû repenser le fonctionnement de leur entreprise et ont ainsi fait émerger le métier d’assistante indépendante.

Aussi appelé assistante virtuelle, bras droit, couteau suisse, facilitatrice de vie, partenaire d’exécution ou encore copilote, elle travaille à son compte et non comme salariée. Elle choisit ses clients, ses missions et est libre de s’organiser comme elle l’entend.

Véritable binôme du chef d’entreprise, elle accompagne les chefs d’entreprise dans le développement de leur entreprise. Elle s’adapte aux demandes et même aux besoins non exprimés qu’elle détecte grâce à sa fine analyse  : elle prend votre administratif en main pour VOTRE BIEN en mettant à profit leur expérience pour faire avancer votre entreprise.

Au revoir stress, charge mentale, tâches sans valeur ajoutées…

Démocratiser l’assistance et l’externalisation

Vous êtes passionnée par votre entreprise, sauf que vous ne savez plus où donner de la tête quand vous voyez la charge de travail qui vous attend.

Impossible d’être partout à la fois, au même moment et avec la même ténacité.  C’est contre-productif d’œuvrer sans cesse dans l’urgence, et vous vous retrouver essoufflé avant même d’avoir commencé.

Si vous souhaitez gagner plus de temps pour faire des choses qui vous animent vraiment, c’est surement qu’il est temps d’externaliser.

Avantages à déléguer

Concentrez-vous sur ce que vous faîtes de mieux, sur votre cœur de métier pour vous développer, prospecter et accroître votre chiffre d’affaires.

Pas de lourdeurs administratives d’embauche, de charges sociales supplémentaires.

Prestations libres d’engagements, ajustées au besoin. Service à la carte et en cas de souci (oui, c’est rare, mais ça peut arriver), la collaboration s’achève facilement.

Pas d’investissement dans du matériel.

L’assistante indépendante est comme vous, un chef d’entreprise qui souhaite pérenniser son activité. Sa seule préoccupation est de satisfaire ses clients, en répondant au mieux à ses attentes, dans le cadre d’une collaboration professionnelle basée sur la confiance et la confidentialité.,

Les tâches sont prises en main et seront faites, donc, plus besoin d’y penser.

Un regard neuf permettant des concepts inédits et des procédures originales. Un personnel compétent, expert dans son domaine, un travail rapide.

Ok, elle ne vous fera pas un double salto lorsqu’elle répondra au téléphone, mais elle répondra présente quand vous en aurez le plus besoin (même en cas d’urgence, en dehors des heures traditionnelles de bureau).
Sa réactivité vous étonnera toujours et vous comblera.

Mais ça fait peur…

La délégation n’est ni un échec ni une perte d’argent, c’est un engagement de temps. Déléguez pour rendre votre journée de travail plus utile et plus efficace. 

Que ce soit parce que votre business évolue ou que vous souhaitez le faire évoluer, que vous ne voulez plus vivre la solitude de l’entrepreneuriat… Vous n’avez pas à rougir d’avoir besoin d’aide, peu importe VOTRE raison. 

N’attendez pas d’être submergé, n’attendez pas d’avoir la tête sous l’eau : DÉLÉGUEZ

Conclusion

Assistante, secrétaire, adjoint, aide, auxiliaire…

Personnellement, je lui préfère les termes comme facilitatrice de la performance, bras droit, copilote, collaborateur ou encore couteau suisse… qui sont plus représentatifs du métier. (Bien que pas toujours compris.)

Alors, tenté ? En faisant appel aux services d’une assistante indépendant, vous pourrez ainsi :

J’ai volontairement utilisé le féminin (Assistante) tout au long de cet article pour en simplifier la lecture parce que avouons-le, le métier est représenté aujourd’hui principalement par des femmes. Cependant, les hommes (Assistant) sont bien entendu inclus et pourquoi pas, ils représenteront la profession d’assistant de demain….

Prochainement « Au secours, je délègue pour la première fois ».

Si c’est un sujet qui vous intéresse et que vous souhaitez être informé de sa publication, contactez-moi !

Retour en haut